Parole de Florent Mermoud

Studio Gink'ô

Parole de photographe, c’est un entretien privilégié avec un photographe professionnel au savoir-faire affirmé. L’occasion de découvrir le parcours, le quotidien et les réalisations d’un photographe inspirant.

Pour ce premier Parole de Photographe, nous avons demandé à Florent Mermoud de nous présenter son activité de photographe aux professionnels et aux particuliers, spécialisé dans le culinaire et la mise en valeur de produits d’un côté, et dans le mariage et le portrait de l’autre.

Son parcours

Bonjour Florent, et merci d’avoir accepté d’être le premier photographe à participer à Parole de Photographe. Commençons par une question simple : peux-tu te présenter en quelques mots ?​

Bonjour Pierre-Louis. Je m’appelle Florent Mermoud alias « Studio Gink’ô – L’atelier photographique », j’ai 40 ans et j’exerce à Clermont-Ferrand dans le Puy de Dôme.

Je suis artisan photographe avec le  statut micro entrepreneur. J’ai longtemps pratiqué la photographie dite sociale, à savoir le portrait et l’évènementiel.

Depuis début 2019 je travaille principalement auprès des professionnels en proposant mes services en photographie commerciale, culinaire et reportage.

Cette spécialisation dans la photographie culinaire est-elle liée à un goût particulier pour ce domaine ?

En effet ! En dehors de mon travail, je suis un passionné de cuisine,tant en préparation qu’en dégustation.

Je suis également très sensible à la nature et au monde animal et ne manque jamais de m’émerveiller des beautés qui m’entourent.

Entrons dans le vif du sujet : depuis combien de temps pratiques-tu la photographie ?

J’ai toujours eu un appareil photo entre les mains, aussi longtemps que je m’en souvienne. Je n’étais pas réellement photographe à l’âge de 10 ans bien entendu mais cet attrait pour l’image a toujours été là quelque part, sûrement aidé par un oncle et un père tous deux photographes amateurs.

Je me suis vraiment lancé en 2010 après avoir acquis mon premier reflex numérique. Je suis resté amateur pendant 3 ans avec une pratique très régulière. J’exerçais alors le métier de Graphiste-Webmaster. Je souhaitais ajouter la photographie à mes compétences professionnelles et commençais à proposer mes services occasionnellement en prise de vue et post-traitement.

Du coup, ta professionnalisation en photographie s’est faite de manière évidente ?

Tout à fait ! A partir de cette période, la photographie a pris une place de plus en plus importante dans mon activité et j’ai décidé de franchir le cap en devenant photographe professionnel.

De ta pratique d’amateur à ta professionnalisation, as-tu suivi un parcours photographique spécifique ?

Je suis totalement autodidacte. J’ai beaucoup appris sur le tas, mais aussi à travers beaucoup de livres et de nombreux échanges avec d’autres photographes plus expérimentés que moi. Encore aujourd’hui je ne cesse d’apprendre et j’espère que j’apprendrai tout au long de ma carrière.

Malgré tout, as-tu l’impression d’avoir franchi des étapes majeures durant ta carrière de photographe ?

J’ai toujours été très attiré par la photographie de portrait, que j’ai pratiquée en tant que professionnel jusqu’à l’année dernière, mais j’ai longtemps eu en tête le projet de réaliser des images pour les professionnels. Habitant alors dans la Loire, mon déménagement dans le Puy de Dôme a été pour moi l’occasion de mettre ma carrière à plat et de débuter ce projet sur des bases toutes neuves.

J’ai donc commencé par me former à d’autres techniques et j’ai effectué un stage en photographie culinaire avec Thomas Dhellemmes (Atelier mai 98, basé à Paris).

Pouvoir allier ma passion de la cuisine et de la photographie a été une vraie révélation. Depuis Octobre 2019 j’ai posé mes flashs dans mon studio à Clermont-Ferrand.

Son style

Comment définirais-tu ton style et ton univers ? Suis-tu une philosophie photographique particulière ?

Je pense que j’ai un style assez classique mais que je me différencie par la précision de mes photos, tant sur l’aspect technique qu’esthétique.

Je ne sais pas si j’ai vraiment un univers marqué car tout ce qui m’entoure est source d’inspiration.

Ma philosophie est de créer des images qui perdurent dans le temps c’est pourquoi même s’il m’arrive de le faire dans certaines circonstances, j’évite les traitements « tendance ». J’aime les photos qui ont du caractère, le contraste et le noir et blanc. J’aime également beaucoup réaliser des mises en scène d’objets.

Ses anecdotes

Pourrais-tu nous partager un souvenir marquant associé à ton activité de photographe professionnel ?

J’en ai tellement ! Je vis un véritable bonheur grâce mon activité. Oui, il y a des moments de stress, comme pour tout entrepreneur, mais j’estime que j’ai une chance inouïe de pouvoir pratiquer ma passion et pouvoir la partager avec mes clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels.

Je dirai qu’au-delà des super moments passés avec mes clients, je garde toujours un très bon souvenir de mes rencontres avec d’autres photographes. Chaque rencontre, même éphémère, a toujours été très constructive et m’a apporté beaucoup dans ma carrière. Je pense bien sûr de nouveau à Thomas Dhellemmes (Atelier Mai 98), avec qui j’ai découvert la photographie culinaire, mais aussi à Didier Michalet (DMKF) qui m’a initié au studio, ou à Jean-Charles Belmont (Riot House Studio) et ses précieux conseils.

Dans la même logique, saurais-tu choisir la photo la plus marquante de ta carrière et nous expliquer pourquoi ?

Je pense à cette photo assez récente pour le restaurant « L’impulsif » situé à Châtel-Guyon.

Elle n’est peut être pas la plus artistique ou la plus technique que j’ai pu réaliser depuis toutes ces années, mais elle représente pour moi la concrétisation d’une année de travail personnel à la suite de mon changement d’orientation pour aboutir à la réalisation d’une image qui correspond au style que j’affectionne.

Je pense qu’elle marque un tournant dans ma carrière en confirmant mes aspirations et mon style photographique.

Ses projets

Last but not least, et malgré la situation actuelle, peux-tu nous parler de tes projets photos dans les mois à venir ?

Je vais continuer mon projet de studio photo B2B qui en est encore à ses débuts. Il me reste beaucoup d’étapes à franchir pour évoluer dans ce milieu et porter mon projet vers la réussite.

Un dernier mot ?

Merci de m’avoir proposé de parler de mon activité et de mon parcours sur Label Photographie. Je vous souhaite le meilleur pour l’avenir de votre site Internet.

Où trouver Florent Mermoud ?

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Trouvez un photographe culinaire qui sublimera vos créations avec Label Photographie !

Une question ?
Nous avons sûrement une réponse à vous apporter
Nous sommes aussi sur messenger :
Souscrivez à notre newsletter

Ne ratez pas nos derniers articles

Bienvenue !
Nous sommes heureux de vous revoir :)
Connectez-vous
Pas de compte ? Inscrivez-vous ici : visiteur ou photographe