Parole de Nicolas Alvarez, photographe de caractère

Parole de photographe, c’est un entretien privilégié avec un photographe professionnel au savoir-faire affirmé. L’occasion de découvrir le parcours, le quotidien et les réalisations d’un photographe inspirant.

Pour ce vingt-neuvième Parole de Photographe, nous vous invitons à découvrir le parcours et le travail de Nicolas Alvarez, photographe professionnel et reporter.

Son parcours

Bonjour Nicolas, et bienvenue dans ce vingt-neuvième Parole de Photographe consacré à ton activité de photographe professionnel. Avant toute chose, débutons par ta présentation.

Bonjour Pierre-Louis, je m’appelle Nicolas Alvarez et je suis basé à La Rochelle (17). Je suis photographe professionnel depuis le mois de janvier 2019.

Je travaille pour les professionnels, en réalisant des reportages d’entreprise et des portraits. Je suis en micro-entreprise. Je suis également photo-reporter au sein du Collectif DR.

En dehors de la photographie, qui doit déjà pas mal t’occuper, as-tu d’autres centres d’intérêt ?

En dehors de la photographie, je suis un fan de cinéma, de documentaires et de séries. J’ai également une grande passion pour l’artisanat et la création en général, ce qui se ressent dans mon travail.

Place à ton parcours professionnel ! Peux-tu nous en dire plus sur ta relation à la photographie et le déclencheur de ta professionnalisation ?

Ma découverte de la photographie s’est faite assez tardivement. J’ai toujours aimé les belles images, sans trop chercher tout ce qu’il y avait derrière.

Puis, en 2015, ma femme m’a offert mon premier réflex à Noël. Le virus m’a vite contaminé. À partir de ce moment, je me suis essayé à tous les styles (animalier, paysage, portrait, macro…). J’ai passé énormément de temps à tester, m’informer, apprendre.

Le 1er élément déclencheur a été une séance photo. Mon beau-père, qui est passionné de chevaux, a fait venir un maréchal-ferrant. J’ai pu le photographier pendant qu’il travaillait. C’est là que j’ai compris que j’aimais photographier le savoir-faire des gens.

Le 2nd élément déclencheur est la rencontre avec un autre photographe. Le photographe que nous avions engagé pour notre mariage ! Nous avons beaucoup discuté photographie (forcément). Il m’a donné confiance en moi et en la qualité de mon travail. Son avis de professionnel m’a aidé à franchir le pas.  

Tu nous a dit être photographe professionnel depuis 2019. Quelle est ta formation initiale ?

Mon parcours est bien loin de la photographie à la base. J’ai effectué des études dans le commerce (BTS négociation et relation client à l’époque).

En ce qui concerne la photographie, c’est un condensé de plusieurs années d’auto-formation, de lecture de forums, de livres… Encore aujourd’hui, je me forme quasi quotidiennement via des formations, le Collectif DR, et bien sûr en pratiquant.

Son style

Abordons maintenant tes images et ton style de photographe. Comment définirais-tu celui-ci ?

J’aborde la photographie comme une peinture que l’on doit composer avec le réel. C’est ce qui rend à mon sens cette discipline intéressante car nous devons composer avec des paramètres que nous ne maitrisons pas ou peu, notamment en reportage.

Dans mes photos, j’attache une grande importance à la composition et à l’ambiance qui s’en dégagent. Le pari pour moi est de réussir à montrer aux autres comment je vois ce qui nous entoure.

Je travaille uniquement en focale fixe. Pour les reportages d’entreprises et pour la presse, j’utilise un 35 mm. J’affectionne particulièrement cette focale pour son côté immersif. On se sent plus proche de l’action, et elle me pousse à innover en termes de composition.

Ses anecdotes

Tes différents portfolios révèlent déjà une sacré expérience malgré ton arrivée tardive dans le milieu des photographes professionnels (et une année 2020 « compliquée »). Aurais-tu une anecdote marquante à nous partager ?

J’ai démarré mon activité en janvier 2019, en gardant mon emploi de l’époque à temps plein. Je me suis lancé à 100% dans mon activité au mois de mars de cette année. Tout mes souvenirs sont donc très frais !

Au-delà d’un souvenir en particulier, je dirais chaque rencontre liée à mon activité. Le fait d’être en contact avec des personnes différentes, des parcours différents, m’apporte beaucoup humainement.

C’est bien vrai, et nous ne le répéterons jamais assez : photographe professionnel, ce n’est pas juste faire de belles photos, c’est aussi et surtout être à l’écoute et comprendre les besoins de ses clients ! Peut-être as-tu en tête une image marquante à nous partager dans ce cas ?

Cette image a été prise quand j’étais encore amateur. C’est l’un des premiers artisans que j’ai contacté pour m’entraîner au reportage.

Quand j’ai post-traité cette photo (et le reportage dans son ensemble), je me suis dit que je commençais à trouver mon style et à vraiment aimer les images que je faisais. Ça m’a également conforté dans mon choix de travailler avec des artisans.

Ses projets

Nous arrivons déjà à la fin de ce vingt-neuvième « Parole de Photographe ». L’occasion de nous parler de tes projets dans les mois à venir !

Maintenant que je me consacre à temps plein à mon activité, mon objectif pour les mois à venir est de développer mon entreprise. Je souhaite également développer la réalisation de reportages pour la presse avec le Collectif DR.

Un dernier mot ?

Merci à l’équipe de Label Photographie de promouvoir notre belle profession comme elle le fait.

Où trouver Nicolas Alvarez ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez quelques-uns de nos photographes corporates

Découvrez nos autres univers photo

Découvrez d'autres "Parole de Photographe"

Une question ?
Nous avons sûrement une réponse à vous apporter
Nous sommes aussi sur messenger :
Souscrivez à notre newsletter

Ne ratez pas nos derniers articles

Bienvenue !
Nous sommes heureux de vous revoir :)
Connectez-vous

Pas encore membre ? Inscrivez-vous ici !