Un portrait professionnel complexe et maitrisé

Nous partageons dans cet article une image de nos photographes, que l’équipe de Label Photographie a sélectionnée en toute subjectivité.

Nous souhaitons ainsi mettre en avant régulièrement des images marquantes qui sont autant de sources d’inspiration pour tous nos visiteurs. Et par la même occasion, nous invitons son auteur à nous raconter l’histoire de la réalisation de cette image.

Pourquoi cette photo de portrait professionnel nous a plu ?

Le portrait professionnel revêt souvent, dans l’imaginaire collectif, l’apparence d’une posture statique et austère en costume/cravate ou tailleur. Or, cette discipline ne se limite pas aux salariés des grandes entreprises et vise également à illustrer le savoir-faire des artisans et entrepreneurs. Et c’est tout le propos dans ce portrait d’artisan boucher réalisé par Victor Lazareff.

La posture est droite, le regard sûr, la profession directement reconnaissable et valorisée à travers la pièce de viande présentée avec fierté. Le choix d’un éclairage au flash focalise l’attention sur le visage et le produit tout en offrant une ambiance plus feutrée et intimiste.

Au final, ce portrait réussit à transmettre énormément d’informations sur l’activité professionnelle et le caractère du sujet photographié. On sent ce dernier à l’aise devant l’objectif, ce qui est un défi important à relever de la part du photographe.

L'histoire de cette photo de portrait professionnel par Victor Lazareff

La photographie culinaire, c’est aussi la photographie des maîtres de la gastronomie. J’ai été missionné par un magazine pour photographier Yves-Marie Le Bourdonnec dans une de ces boucheries parisiennes.

Avant la rencontre, j’ai fait des recherches sur mon sujet : Le Bourdonnec, c’est la star des bouchers au monde. Je me suis intéressé aussi à l’ambiance de la marque La Maison Le Bourdonnec (les tons, les typos, le logo, etc.…). 

Je suis arrivé sur place aux Galeries Lafayette Gourmet, Le Bourdonnec était avec un journaliste et terminait son interview. J’avais une petite dizaine de minutes pour m’installer. Pour être honnête, je pensais qu’il y aurait plus d’espace pour le photographier : j’ai souvent l’habitude de m’installer dans les locaux à l’arrière pour avoir plus d’espace, moins de passage et aucunes distractions pour mon sujet. 

Cette fois-ci, les coulisses de la boucherie n’étaient pas suffisamment grandes pour que j’installe mes lumières. Dans la salle de restauration de la boucherie j’ai sélectionné un beau mur en ardoise comme fond pour le portrait. J’ai rarement l’habitude de photographier du portrait sur fond noir en gastronomie, mais cette fois-ci le ton correspondait parfaitement au sujet. Je savais que le contraste entre le rouge puissant de la viande maturée et le noir de l’ardoise donnerait un résultat intéressant.

J’ai rapidement installé mon flash, mon parapluie et l’appareil photo dans la salle de dégustation sous le regard surpris des clients qui visitaient les galeries Lafayette. L’interview terminé, Mr. Le Bourdonnec était prêt à être photographié. Il s’est très bien prêté au jeu : portraits simples, portraits avec son fameux t-bone steak, lancés de viandes, visages expressifs… Il a beaucoup apprécié l’exercice. 

En rangeant mon matériel, j’étais content de mes prises et bientôt prêt à partir lorsque Mr Le Bourdonnec me proposa de goûter avec le journaliste son t-bone steak. Je ne pouvais pas refuser…

Explorez le profil du photographe

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Recherchez votre photographe de portrait professionnel

D'autres coups de cœur photo vous attendent !

Une question ?
Nous avons sûrement une réponse à vous apporter
Nous sommes aussi sur messenger :
Souscrivez à notre newsletter

Ne ratez pas nos derniers articles

Bienvenue !
Nous sommes heureux de vous revoir :)
Connectez-vous

Pas encore membre ? Inscrivez-vous ici !