Comment trouver un photographe culinaire ?​

La photographie culinaire est aujourd’hui un genre artistique à part entière, reconnu à travers les expositions consacrées aux professionnels du métier. Dans un monde où le visuel tient une place prépondérante, c’est tout naturel que les secteurs de l’agroalimentaire et de la restauration décident de mettre en avant leurs produits pour susciter l’envie chez les clients.

Pourquoi faire appel à un photographe professionnel culinaire ?

La photographie gastronomique revêt un certain degré de complexité. Le visuel du plat cuisiné doit être non seulement gourmand, mais doit aussi attirer l’œil, une bonne et belle réalisation qui passe par une connaissance affinée du domaine. Le photographe professionnel qui travaille dans le métier doit répondre à certains critères:

    • Son expérience et ses années dans le métier. La prolifération de sites internet traitant de recettes de cuisine a mis sur le marché beaucoup d’amateurs bien équipés qui se sont essayés à la photographie culinaire pourtant très technique. Au final une différence de résultat n’échappe pas aux papilles averties.
    • Un savoir-faire. La réalisation de ce type de clichés n’est pas facile, car il s’agit de rendre attrayants une nature morte, des aliments ou des plats souvent petits et immobiles. Le rôle du professionnel est de rajouter une touche unique aux plats.
    • Le photographe est aussi metteur en scène. Il ne s’agit pas tout simplement de retranscrire la réalité, mais d’écrire une histoire autour du produit, de générer des émotions, de trouver un doux équilibre entre sobriété et exposition des couleurs pour instaurer une ambiance qui décrit au mieux le plat.
    • Le photographe est un directeur artistique qui met en images des idées. Il n’est assurément pas chef cuisinier, mais est quand même force de proposition pour que le message final soit bien transmis. Ce bon communiquant doit pouvoir orienter la création du plat de manière à ce que certaines textures soient mises en valeur sans égratigner l’égo de son concepteur.

Comment choisir son photographe culinaire ?

Qu’il s’agisse de mettre en valeur un plat sorti tout droit des cuisines d’un restaurant étoilé ou plus humblement d’illustrer un blog de cuisine, le recours à un spécialiste de la photographie culinaire est un gage avant tout de qualité. Le budget n’est pas le seul critère déterminant. Pour arrêter votre choix, vous devrez :

  • Vous rendre dans les salons et festivals

Œuvre d’art à part entière, la photo culinaire possède ses manifestations pour professionnels et grand public. Il s’agit de la façon de rendre hommage au travail des cuisiniers issus des quatre coins du globe, mais aussi de rencontrer les acteurs du secteur pour des entretiens BtoC.

  • Naviguer sur la toile

Si vous êtes dans l’urgence (les expositions sont souvent ponctuelles), il est recommandé de se rendre sur un portail internet spécialisé pour trouver les bonnes adresses des photographes professionnels dignes de confiance. Ce procédé vous permettra de localiser géographiquement le prestataire le plus proche de votre établissement, pour éviter d’éventuels frais annexes d’hébergement ou de déplacement.

  • Organiser une rencontre

Pour chacune de vos demandes, il est préférable de rencontrer plusieurs candidats. Un projet de photo culinaire est une aventure humaine, dont l’étendue du sujet est si vaste qu’elle ne s’arrête pas à la prise de vues de plats préparés. Les créations exposées dans le book sont en partie cruciales dans la prise de décision : celles-ci doivent être vectrices d’émotion.

  • Évaluer des compétences transversales

Il vous faudra être intransigeant sur la maîtrise de la technique, base de la capture d’une belle photo. Le professionnel doit aussi convaincre de sa passion et de l’intérêt qu’il porte à la gastronomie. Toutefois il devra posséder d’autres qualités, notamment être à l’écoute, faire preuve de patience et de perfectionnisme.

Comment organiser une séance de photographie culinaire ?

En amont de toute la réalisation technique, une réflexion sur le choix et la manière de cuisiner le plat ou de montrer le produit doit être menée entre tous les intervenants du projet. Il faut mettre en place un bon timing – il faut environ une vingtaine de minutes pour shooter un plat – et éviter le dépérissement des ingrédients qui rendrait l’image peu attractive. Pour réussir vos photos culinaires, il vous faudra :

  • Soigner la mise en scène

La mise en valeur du plat passe par le choix des bons accessoires, de la nappe, des serviettes, des couverts et de la vaisselle, de la forme des assiettes – plate, creuse, saladier ou bol -, ainsi que leur couleur : chaude si le plat est exotique par exemple. Selon les tendances, le décor peut être minimaliste, mais choisi avec goût ou avec un fond aux couleurs froides pour mettre en avant des produits glacés. Il est essentiel de proposer le plat sous son meilleur profil, et de faire attention aux petits détails. La sauce qui dégouline au mauvais endroit ou les miettes peut nuire à l’esthétique du plat.

  • Effectuer les réglages techniques

Quelques règles de base universelles sont à connaître et à respecter. Il est préférable d’éviter les plans larges en recourant au grand angle, mais de privilégier un objectif avec une focale comprise entre 35 et 50 mm. Pour obtenir une photo bien nette avec un fond flou, les professionnels choisissent le mode prise de vue « priorité diaphragme ». Ils photographient avec une petite profondeur de champ à f/1.8 ou f/2.4 pour bien détacher les aliments ou les plats du fond de la photo.

  • Privilégier la lumière du jour

Une lumière naturelle douce et blanche reste la plus facile à mettre en œuvre pour une restitution sympathique des couleurs. Brillance et relief prennent tout leur sens quand le plat est exposé près d’une fenêtre parée d’un voile léger par exemple.

Quel est le prix moyen d’un photographe culinaire ?

Le tarif jour moyen d’un photographe culinaire professionnel tourne autour de 1000 €. Le spécialiste propose des forfaits qui varient entre une centaine d’euros et pouvant atteindre 1500 € pour une journée de prise de vues. Cette tarification qui varie en fonction de nombreux critères comme :

  • La durée de la prestation. Celle-ci prendra au minimum 30 minutes tout comme une journée qui nécessite plus de ressources et de travail en postproduction.
  • Le niveau d’expérience.
  • Le nombre de plats à photographier, influant sur le travail de retouches à effectuer en postproduction.

Etes-vous prêt(e) à rechercher votre photographe culinaire ?

Vote photographe culinaire, vous le trouverez sûrement via notre annuaire en ligne https://www.label.photo/. Il vous suffit de lancer votre recherche, selon votre statut, particulier ou professionnel, pour pouvoir choisir le photographe qui vous correspond selon vos besoins et votre budget.

Lancez une recherche !

Ces photographes pourraient vous inspirer :

Une question ?
Nous avons sûrement une réponse à vous apporter
Nous sommes aussi sur messenger :
Souscrivez à notre newsletter

Ne ratez pas nos derniers articles

Bienvenue !
Nous sommes heureux de vous revoir :)
Connectez-vous
Pas de compte ? Inscrivez-vous ici : visiteur ou photographe